Retombées presse

Dépistage du coronavirus : les raisons du fiasco français sur les tests

Publié par  Stéphane Foucart et Stéphane Horel, le 24 Avril 2020

Difficultés d’approvisionnement, atermoiements du gouvernement, corporatismes et blocages réglementaires ont fait perdre de précieuses semaines au pays.

« Testez, testez, testez ! » Aucun conseil de lutte contre le Covid-19 n’a été moins suivi, en France, que celui énoncé le 16 mars par Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). L’idée est pourtant simple. Dépister les personnes suspectées d’être porteuses du virus, même faiblement symptomatiques, permet de les isoler et de rompre la chaîne de transmission de la maladie.

[LIRE LA SUITE]

#covid19 #economie #france #consommation

«Ce qui rend plus difficile le redémarrage de l’économie chinoise est l’interdiction de déplacement au sein du pays et à l’extérieur»

L’économie chinoise enregistre un repli historique, le produit intérieur brut a baissé de 6,8% au premier trimestre 2020. Cette chute fait douter de la capacité de Pékin à pouvoir tenir ses objectifs de croissance annuelle de 5,5%. Philippe Jourdan, professeur de marketing, CEO de Promise consulting, commente ces chiffres sur RT France.

 

[LIRE LA SUITE]

L’économie chinoise en difficulté

Retombée de presse – Le 23 Avril 2020 par RT France

Un sondage à été menée sur 600 chinois dont les revenues sont les plus élevées pour mener l’aptitude du shopping de luxe sur certains marchés actuels.

Le résultat de cet enquête est que l’économie chinoise enregistre un repli historique, le produit intérieur brut a baissé de 6,8% au premier trimestre 2020. Cette chute fait douter de la capacité de Pékin à pouvoir tenir ses objectifs de croissance annuelle de 5,5%. Philippe Jourdan, professeur de marketing, CEO de Promise consulting, commente ces chiffres sur RT France.

Lire l’article complet

#rtfrance #economie #chinoise #shopping #luxe

Reprise économique : l’Europe et les Etats-Unis vont-ils suivre l’exemple de la Chine ?

Publié par Herve Dewintre | Fashion United, 

L’annonce du chiffre d’affaires enregistré par la boutique Hermès à Guangdong – 2,7 millions de dollars en une journée – le jour d’ouverture après le confinement, a ravivé l’espoir en Europe et aux États-Unis. Chacun y a vu le signe d’une reprise éclatante selon une courbe en V bien connue des économistes : l’activité s’arrête puis reprend en quelques semaines son niveau normal, d’avant la crise.

Ce que vit la Chine est-il transposable ailleurs ? Le PIB va t’il rebondir au niveau où il était auparavant ? Premier constat, la reprise en Chine est réelle, tous les signaux sont encourageants. « Cela ressemble à une reprise assez forte, d’après les données que nous avons » a déclaré Robin Brooks, ancien de Goldman Sachs, désormais Chief Economist à l’Institute of International Finance (IIF). Cette association mondiale de grandes banques et d’institutions financières mondiales, basée à Washington, a été créée en 1983. En 2011, elle a notamment été chargée de négocier la réduction de la valeur des créances de la Grèce.

[LIRE LA SUITE]

#Europe #Consommation #Coronavirus #Hermes

Un contexte mondial disruptif

Alors que la crise sanitaire et économique n’avait pas encore complètement éclatée en France le 4 mars dernier, les propos des intervenants du 18ème Sommet du luxe et de la création prennent aujourd’hui un écho particulier en cette période de confinement.

A cet égard, je tiens à rendre hommage à la réflexion magistrale de Bertrand Badie, professeur à Sciences Po. L’analyse que vous retrouverez ci-dessous permet non seulement de comprendre le contexte mondial disruptif dans lequel les industries du luxe vont devoir bâtir leurs stratégies de développement à venir, mais aussi de décrypter les faiblesses de nos économies face au COVID-19.

[LIRE LA SUITE]

Reprise Chinoise, bienveillance pour le Monde ?

Publié par Henri Lastenouse – The Alchemists, le 14 Avril 2020

A quoi pourrait ressembler la sortie progressive du confinement en Chine et sera-t-elle bienveillante pour ses partenaires économiques ? Les récentes statistiques économiques en provenance de la Chine semblent révéler une reprise progressive de l’activité, mais aussi une volonté, déjà forte avant la pandémie, de diminuer la dépendance économique de la Chine vis-à-vis du monde extérieur.

Ainsi, les activités économiques locales telles que les shopping en ville, ou les sorties au restaurant, sont au cœur du redémarrage. Les secteurs de consommation courante (alimentaire, habillement, etc.) sont les postes sur lesquels les consommateurs chinois sont les plus confiants. La probabilité d’un retour à la normale est supérieure à 50%.

[LIRE LA SUITE]

#chine #Consommation #Coronavirus #Crise #étude

un sondaggio di Bernstein e Promise Consulting

Luxury shopping attitude: meglio del previsto in Cina, problemi in Francia

Nel tentativo di misurare i progressi verso la normalizzazione dopo il Covid-19, gli analisti del lusso di Bernstein, capitanati da Luca Solca (nella foto), con la società di consulenza e ricerche di mercato Promise Consulting, hanno avviato una serie di indagini per misurare l’attitudine allo shopping di lusso in alcuni mercati chiave, Cina in testa.

Da un primo survey che ha coinvolto 600 cittadini cinesi ad alto reddito nelle prime due settimane di marzo, gli esperti traggono conclusioni incoraggianti. «Tra i risultati – spiega Solca – emerge che lo shopping di lusso in Cina è meno deteriorato di altre attività mondane, come andare al ristorante o in un centro commerciale. Tenuto conto della bassa frequenza, lo shopping di lusso è considerato migliore rispetto al 70% delle attività indicate come benchmark e risulta al settimo posto tra le attività con più probabilità di rimbalzo».

 

Lire la suite